Toute l'actualité

Résultats des évaluations Repères CP et CE1 2019
Information - 03/11/2019

Partager cet article
  • Envoyer à un ami

Depuis 2017, le ministère de l'Éducation nationale met à la disposition des professeurs des évaluations homogènes pour leur permettre de mieux identifier les besoins de leurs élèves et personnaliser encore davantage leurs réponses pédagogiques. Les passations de ces évaluations de début de CP et de début de CE1 ont eu lieu en septembre. Le taux de saisie national s’élève à 98%.  Entre 2018 et 2019, le niveau des élèves de CP est resté stable. En revanche, en CE1 on observe des progrès en français dans cinq domaines sur six et en mathématiques dans cinq domaines sur sept. En outre, l’écart entre les élèves en éducation prioritaire et ceux hors de l’éducation prioritaire décroît en début de CE1.

L’année dernière, dans l’enquête de satisfaction, 1 professeur sur 5 déclare que les évaluations leur ont permis de déceler des difficultés chez leurs élèves.

Le site eduscol met à la disposition des professeurs des ressources pour faire travailler les élèves de CP et les élèves de CE1 sur leurs compétences les plus fragiles. Ces ressources EvalAide ont été mises au point avec le conseil scientifique de l’éducation nationale.

Ces évaluations s’inscrivent dans la priorité donnée à l’école primaire dont l’objectif est que tous les élèves puissent maîtriser les savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter et respecter autrui) à la fin de l’école primaire. C’est une exigence républicaine d’élévation générale du niveau et de justice sociale.

Les passations de ces évaluations de début de CP et de début de CE1 ont eu lieu durant le mois de septembre de cette année. Le taux de saisie national, pour l’ensemble des élèves des deux niveaux, s’élève à 98%. Pour mémoire, en 2018, au bilan final, il s’élevait à 93%.

Les nouveautés en 2019

Le travail avec le conseil scientifique de l’Éducation nationale, ainsi que la prise en compte des remarques des professeurs formulées dans le cadre de l’enquête de satisfaction menée par la DEPP auprès des professeurs de CP et de CE1 ont conduit à faire évoluer certains exercices peu adaptés et à combler certains manques avec des exercices nouveaux.

On est passé de vingt exercices à dix-neuf en CP, de vingt à dix-sept en CE1 et des exercices ont été modifiés. Il est donc possible d’établir des comparaisons pour les exercices inchangés entre 2018 et 2019.

Cette année, les élèves ont composé sur un seul cahier et en cinq séquences de dix à douze minutes de temps de travail élève effectif : trois en français et deux en mathématiques.

Trois versions adaptées à trois types de handicap (handicap visuel, handicap auditif, version adaptée générale) ont par ailleurs été élaborées et mises à disposition.

Comparaisons entre les résultats des évaluations en 2018 et en 2019

Entre 2018 et 2019, le niveau des élèves de CP est resté stable. En revanche, en CE1, pour les compétences testées à l'identique, on observe des progrès en français dans cinq domaines sur six et en mathématiques dans cinq domaines sur sept.

En outre, l’écart entre les élèves scolarisés en éducation prioritaire et ceux hors de l’éducation prioritaire décroît en début de CE1. Faute d’évaluations systématiques, le ministère ne s’était jamais mis en capacité d’évaluer l’évolution année après annéecet écart. Seules des études ponctuelles en soulignaient l'importance croissante.

Cette tendance positive, qu'il s'agit d'approfondir, est le résultat de la mobilisation pédagogique de tous les professeurs, du travail sur les ressources et du dédoublement des classes de CP et de CE1 en REP et REP+ qui bénéficie désormais à 300 000 élèves.

Niveau CP

Français

En CP, entre 2018 et 2019, pour les compétences testées à l'identique, les évolutions sont peu marquées. On observe quelques évolutions en compréhension de phrase (+1.9 points) ou pour la compréhension orale de mots (-3.1 points) et la reconnaissance de lettres (-2.1 points).

Mathématiques

Les évolutions sont plus marquées avec + 2,6 points de maîtrise satisfaisante pour l’exercice de la ligne numérique et surtout +5 points pour l’écriture de nombres entiers.

Ces résultats des élèves de CP montrent aussi l'opportunité offerte par l'abaissement de l'instruction à trois ans de renforcer les premiers apprentissages à l'école maternelle pour permettre aux élèves d'aborder l'étude des savoirs fondamentaux dans de bonnes conditions.

Niveau CE1

C'est lors de l'entrée des élèves au CE1 que les effets des orientations de la politique pédagogique au bénéfice des CP (dédoublement, recommandations didactiques, formation, mobilisation des IEN et des professeurs) apparaissent clairement. On constate, de facto, en début de CE1, des progrès de niveaux de maîtrise nettement marqués. Cette évolution positive concerne les élèves scolarisés dans tous les secteurs : REP+, REP et hors éducation prioritaire.

Français

D'avantage d'élèves lisent de manière satisfaisante soit au moins 30 mots par minute. Or, la lecture fluide est un préalable indispensable à la compréhension.

  • En 2018 : 30,3 % n'arrivaient pas à lire un texte de 30 mots par minute. En 2019, ils ne sont plus que 28,6 %.

→ Cette année, 14 000 élèves de moins ont des difficultés de lecture.

  • En 2018, 31,7 % des élèves n'arrivaient pas à lire plus de 30 mots dans une liste de mots, ils ne sont plus que 27,5% soit une baisse de 4,2 points.

→ 35 000 élèves de moins éprouvent des difficultés à décoder.

  • En 2018, 82.5 % des élèves réussissaient à écrire plus de 7 syllabes dictées, il sont en 2019 85,5%, soit une hausse de 3 points.
  • En 2018, 77,4 % des élèves maitrisaient la compréhension de phrases lues par le professeur, ils sont en 2019 82,4 %, soit une hausse de 5 points.

Mathématiques

En mathématiques, les progrès concernent tous les exercices à l’exception du calcul mental.

  • L’écriture de nombres sous la dictée du professeur

- en 2018, 30,6 % des élèves éprouvaient des difficultés à faire cette dictée.

- en 2019, 27,4 % des élèves éprouvent des difficultés. Ils sont 49 % à ne faire aucune faute.

  • Additionner
    (10+8/20+30/15+14/21+53/38+22/70+30/8+46)

- en 2018, 49.9 % des élèves obtenaient des résultats justes à au moins 4 additions sur 6.

- en 2019, ils sont 51.6 %. 24 % des élèves réussissent les 6 additions.

  • Soustraire
    (15-5/10-2/9-5/35-15/28-8/33-5/17-9/56-10)

- en 2018, 49,8% des élèves obtenaient des résultats justes à au moins 3 soustractions sur 6.
- en 2019, 51,6 % des élèves obtenaient des résultats justes à au moins 3 soustractions. 10 % des élèves réussissent les 6 soustractions.

  • Calculer mentalement
    (3+2/4+3/5+4/2+6/4+7/8+6/4+9/6+4/5+8/8+7)

- En 2018 et 2019, 76% des élèves obtiennent des résultats justes à 8 additions sur 10. 41% des élèves aux 10 additions.

Ces résultats viennent souligner les premiers résultats du plan mathématiques mis en œuvre.

Écarts filles garçons

Dans l'ensemble, les filles obtiennent de meilleurs résultats en français, tant en début de CP qu'en début de CE1. Ce constat est de même nature en 2018 et en 2019.

Réduction de l'écart entre les élèves de l'éducation prioritaire et ceux scolarisés hors éducation prioritaire

En français, comme en mathématiques, les écarts en début de CP comme en début de CE1, sont, sans surprise, systématiquement en faveur du public hors éducation prioritaire par rapport au public REP et plus encore par rapport aux élèves de REP+.

Les élèves accueillis en éducation prioritaire sont en difficultés scolaires dès l'entrée à l'école élémentaire.

En CP, pour les compétences directement comparables, l’écart entre les élèves scolarisés en éducation prioritaire et ceux hors de l’éducation prioritaire évoluent très peu en 2019 par rapport à 2018. Ce résultat montre l'importance de la politique de dédoublement des grandes sections en éducation prioritaire qui s'engage en cette rentrée.

En revanche, en CE1, en 2019, en français, ces écarts diminuent dans tous les domaines sauf pour la compréhension orale de mots où l'écart stagne (+0,7 %).

Exemple, en lecture.

À l'entrée du CE1,

  • en 2018, 70 % des élèves hors éducation prioritaire lisaient de manière satisfaisante contre 58% en éducation prioritaire.
  • en 2019, 72% des élèves hors éducation prioritaire lisent de manière satisfaisante et 62 Þs élèves en éducation prioritaire.

Bref, en 2018, 12 points d'écart et en 2019 10 points d'écart.

L'écart diminue également en mathématiques pour tous les compétences directement comparables à l'entrée en 2019 par rapport à 2018. L'évolution est particulièrement positive à l'entrée en CE1 par rapport à 2018 pour l'écriture et la lecture de nombres (- 3.3 points), la soustraction (- 3 points) et l'addition (- 2.7 points).





Mise à jour : novembre 2019

Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

Handicap, tous concernés

Le handicap


calendrier
 
 
     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter



picto accessibilité sourds et malentendants